La hyaluronidase pour corriger les injections d'acide hyaluronique

En tant que spécialiste de la chirurgie des paupières et des cernes, je vois de plus en plus de complications d'injections des cernes par l'acide hyaluronique.

En effet il s'agit d'une technique qui donne d'excellents résultats et se démocratise, elle est de plus en plus effectuée par des médecins inexpérimentés à cette technique et pas à l'aise dans les injections de la zone péri-oculaire et des cernes en particulier.
En général, ils injectent trop de produit et de façon trop superficielle, l'acide hyaluronique se comporte alors comme une sorte d'éponge gonflée et forme une sorte de poche qui de plus, prend un aspect bleuté du fait de la diffraction de la lumière sur un gel transparent.

Ces patients viennent me consulter pour des poches sous les yeux, ils ont en général oubliés l'épisode d'injection des cernes qui a pu avoir lieu plusieurs années auparavant et sont très étonnés, car ils pensent à juste titre que l'acide hyaluronique s'est résorbé.
Mais il s'avère que sous l'oeil, l'acide hyaluronique ne se résorbe pas ou alors, met plusieurs années (j'ai vu des patients avec une poche d'acide hyaluronique injectée, il y a plus de cinq ans).

Le côté très positif, c'est qu'aujourd'hui il existe un antidote à l'acide hyaluronique : la hyaluronidase qui permet de dissoudre tout l'acide injecté.

Il s'agit d'une révolution en médecine esthétique, c'est la première fois que l'on peut dissoudre un produit venant d'être injecté (on a une véritable gomme et un crayon).

Technique de l'intervention :

Comme toujours dans ce métier, il faut avoir une certaine expérience pour injecter la hyaluronidase.

  1. Il faut d'abord faire un test anti allergique avant l'injection (prick test au niveau de l'avant bras 24 heures avant l'injection), permetant d'écarter les patients allergiques à la hyaluronidase (cas très rares).
  2. Injecter de très petite doses de hyaluronidase pour ne pas enlever l'acide hyaluronique du derme et creuser encore plus qu'avant l'injection de cerne.

Conclusion :

Je vois de plus en plus de consultations pour des poches se transformant en injections de hyaluronidase, ce sont de fausses poches et iatrogènes, crées par des injections d'acide hyaluronique trop superficielles et en trop grande quantités.

Afin d'éviter cette complication, je ne cesse de répéter qu'il faut injecter l'acide hyaluronique dans le cerne sur le contact osseux pour être sûr d'être sous le muscle orbiculaire et avec de très très fines aiguilles (32 gauges). Le débit d'injection est ainsi très faible et empêche d'injecter de trop grande quantité de produit, il faut toujours avoir à l'esprit que l'acide hyaluronique se comporte comme une éponge et gonfle après l'injection.

C'est pourquoi je fais toujours mes injections de cernes en 2 fois, à 3 semaines d'intervalle pour être sûr de ne pas injecter trop de produit.